Deux ans déjà


papounet2

 

Cétait pour tes 98 ans ;un an après tu partais pour un autre monde

 

Papa, 

Difficile papa, de parler avec toi quand on était ta fille…

Tu étais si près de moi au temps de mon enfance mais à l’adolescence, j’ai dû faire le deuil du papa que j’aimais…Tu n’as plus été pour moi que colères et cris, pudeurs et reproches…je ne sais toujours pas, jamais je ne pourrais mettre de mots…mais ce fut très difficile …très difficile…J’ai toujours essayé d’être forte pour toi, de mettre un point d’honneur à vivre ce que tu avais choisis pour moi, imposé parfois…La vie s’écoule, on a le travail, son enfant, ses propres soucis …le temps passe…

Et un jour, des années après, on s’aperçoit que rien n’a été gagné

Que faut-il donc pour qu’un papa console, conseille, soit là avec simplement de l’amour…

Alors des années à essayer de gagner un « Je suis fier de toi ma Puce! »…ou un « C’est bien que tu sois là »…au moins du papa vieillissant…mais jusqu’au bout je n’ai pas senti ce dont j’avais tant besoin

Alors j’essayais de voir de l’amour dans la bouteille de vin de noix que tu m’offrais, dans le brin de muguet du 1 er mai que tu étais allé cueillir dans un endroit secret à toi…J’étais attendrie de te voir faire ta sieste avec Chouchou sur les genoux!…là, je te voyais vieillir…simplement blanchir

Je garde cette image tout au fond de mon cœur

Pourquoi est-ce si difficile d’aimer …et d’être aimée?

 

About Dany de tara

l amitié EST IMPORTANTE Pour Moi La Vraie j aime la marche, le vélo, la poésie, et l 'aquarelle la nature et les roses ,création de sacs,tricotage et point de croix
Cet article a été publié dans pensées. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

12 Responses to Deux ans déjà

  1. Martine dit :

    très émouvant le souvenir de ton papa bien souvent les papas ne sont pas démonstratifs envers leurs enfants et je suis sûr qu’il t’aimait (à sa manière sans doute) la preuve ce petit brin de muguet ; les vacances se sont très bien passés, trop vite malheureusement gos bisous

    J'aime

  2. Qu’il est beau ce texte Dany tout en étant dur mais c’est vrai que le fossé des générations creuse ce fossé des différences……
    Aujourd’hui c’est peut etre pas la même chose on prends plus de temps mais comme tu dis la vie,ce quotidien qui nous occupe nous fais oublier certaines choses
    J’ai eu comme toi les memes choses avec mes parents et la génération ne montré pas ses sentiments….Toi tu as toujours était là et je crois qu’il le savait et peut etre ce muguet qu’il t’offrait le 1er Mai était sa façon de te dite ‘ je t’aime ma fille’
    Gros bisoussssss ma Dany toi si douce et si entière ne l’oublie jamais tu es géniale et je t’adore comme ça!!!!!!

    J'aime

  3. yinchris dit :

    bonjour
    je pense aussi qu il y a un problème de génération
    à l’âge de ton papa ce n’était pas bien vu de montrer ses sentiments vis à vis de ses enfants cela n’empêchait pas leur amour .jE sais que tu as du en souffrir comme moi car ton père avait le même âge que le tien garde en mémoire les bons moments car il t’aimait même s il te l a pas montré

    J'aime

  4. anita gc dit :

    Dany ton papa t’aimait c’est indéniable en lisant ton texte , Ces petites attentions telle que ( ce brin de muguet qu’il cueillait dans un coin secret de son jardin ) qu’il t’offrait …

    iL ne savait pas l’exprimer et toi tu as attendu toute ta vie qu’il te dise « ma fille je t’aime  » Oui c’est un mot si facile à dire et pourtant difficile pour les personnes pudiques.

    C’est ce que ton papa était Dany . Un homme qui avait des principes et des valeurs sans aucun doute .

    Tu nous le décris tellement bien qu’on a le sentiment de l’avoir un peu connu . Ton texte est très émouvant .. Je t’embrasse Dany avec toute ma tendresse et mon amitié ..

    J'aime

  5. Trigwen dit :

    Un écrit fort touchant dans lequel je retrouve des similitudes.
    Il me semble que comme le mien, ton papa était un homme qui t’aimait mais qui ne savait pas le dire ou le montrer.
    Ces hommes de cette époque avaient une pudeur trop grande pour montrer leurs sentiments. Leur façon de dire « je t’aime » était souvent résumée à des gestes simples mais rares.
    Il me semble que, lorsqu’on apprend ce qu’ils ont vécu et comment ils avaient été éduqués, dire « je t’aime » ou le montrer trop ouvertement étaient un acte de faiblesse.
    Le mien m’aimait et il était fier de moi mais, une fois adolescent, jamais il ne me l’a dit. Je l’apprenais par des tierces personnes à qui il parlait de ses enfants dans des termes qui m’ont surpris. A ces personnes qui n’appartenaient pas à la famille, ils avouaient que sa plus belle réussite étaient ses enfants qui avaient tous réussi professionnellement que personnellement.

    J'aime

  6. ajax99 dit :

    ton écrit et triste et émouvant. J’ai eu la chance d’avoir eu un père et une mère extraordinaires d’amour, mais je sais que le contraire existe aussi. parfois aussi une sorte de pudeur empêche certaines personnes d’exprimer leurs sentiments, mais derrière leur air indifférent , elles aiment infiniment leurs enfants.Bonne fin de soirée Dany, un gros bisou .

    J'aime

  7. myoso68 dit :

    bonsoir Dany,
    oui pourquoi donc les relations entre les membres de sa famille sont elles aussi compliquées ? comme tu le dis, parfois c’est avec l’age, que l’on arrive à trouver la tendresse que l’on cherchait !!!
    avec des bises, te souhaite une bonne et belle semaine !!!

    J'aime

  8. Émouvant ton article Dany ….
    Je crois que nous avons tous un petit quelque chose à reprocher à nos parents …L’humain est parfois difficile à saisir …
    Un jour, j’ai fait la paix avec eux dans mon coeur…après leur décès…Te dire le soulagement !!!
    Je crois à la vie après la vie …je sais qu’ils nous entendent…

    Tendresse chère Dany ….
    Manouchka

    J'aime

  9. pattachou2009 dit :

    Bonjour DANY,
    Pas facle pour moi de parler de mon papa c’est bien de^pouvoir en parler positivement, mes parents ne m’on jamais fait sentir ni par des mots ni par des geste qu’ils nous aimaient, leurs jeunesses a été trop compliquées, encore bravo pour ton mot si prenant vis à vis de ton papa. Pour ne pas regretter plus tard le dépard de ma maman c’est pour cela que j’essaye d’aller la voir quasiment une fois par mois, quand je travaillais je la voyais tous les jours, avant mon retour vers ma belle campagne…
    Merci de tes attentions ou commentaires sur FB, passe un bon dimanche,
    Amitiès patrick.

    J'aime

  10. Coucou mon amie Dany, contente de te retrouvée
    bel hommage pour ton papa ne regrette pas qu’il ne ta pas apporté le réconfort attendu. Tu sais ma douce parfois les personnes ont du mal à s’exprimer … Pourquoi, va savoir
    Bisous tendresse et des câlins à Chouchou


    martine

    J'aime

  11. Valérie dit :

    C’est émouvant Dany mais ne regrette rien.
    Mon papa ne m’a jamais fait de compliments, ma maman n’a jamais eu les gestes d’une maman aimante et jusqu’à la fin, aucun des deux ne me dira (ni à mon frère, ni à ma sœur) qu’il m’aime. Pourtant, un jour je les pleurerai.
    L’important, c’est que tu sois là et que ta vie soit belle.

    J'aime

  12. denisleloup dit :

    si je comprend cétait ta maman belle age 98 ans mais hélas la vie suis sont court et toute à une fin mais l’age na pas t’importance quand la personne aimé disparais jeune ou âgée le chagrin reste belle hommage bisous d’amitié dany »denis le loup de nul part »

    J'aime

vous pouvez ajouter un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s