Vague à lames


2011574-inline

 

Vague à lames

Les mots sont ombrageux,

Laissons les se mêler

De ce qui les regarde.

Les mots sont susceptibles,

A eux de me trouver.

Moi je ne cherche rien.

2011577-inline

Poète mal embarqué,

M’ont ils manqué de peu ?

Brusque virée de bord,

Hasard ou connivence….

La gifle d’une vague,

Ce rayon de soleil….

Et j’entrais dans le jeu.

2011584-inline

Saisis à coups de plume

Ou à coups de pagaie,

Mon poème est à prendre,ou à laisser

Mes vers sont en poudre.

Ne souffle pas sur eux,

Avant de chavirer ,

Mes mots sont d’escarbilles

Que disperse au large le vent.

imagesgggg

11263104_904967942882582_4962951877928188173_n

signature_4

About Dany de tara

l amitié EST IMPORTANTE Pour Moi La Vraie j aime la marche, le vélo, la poésie, et l 'aquarelle la nature et les roses ,création de sacs,tricotage et point de croix
Cet article a été publié dans poesie. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

8 Responses to Vague à lames

  1. Est-ce le vent du large qui attise ton feu.
    Ou la mer en colère qui inonde tes mots ?
    Ton poème, je le prends car je le trouve beau,
    et je ne souffle pas, car ce n’est pas du jeu.

    J'aime

  2. Georges 2679 dit :

    très beaux jeu de mots…j’ai bien apprécié et belles photos
    Bonne soirée et agréable semaine
    ( Suisses…oui…)
    Bisous

    J'aime

  3. La liberté des mots…eux aussi sont libre comme l’air
    Etre libre et écrire les mots qui glisse sur la toile….
    Comme j’aime ton poème Dany ….douceur du soir….
    Bisous et amitiés Dany

    Cocopaillette

    J'aime

  4. Liz Randja dit :

    Un très beau poème, des mots que j’ai aimé lire, merci Dany.
    Douce soirée, gros bisous,

    Liz

    J'aime

  5. Très beau Dany…j’adore ton style dans ce poème …
    Les images sont magnifiques et tu les a embellis de ta plume …

    Amitié
    Manouchka

    J'aime

  6. de vagues a l’ame, de lames de fond, de font en larmes, alarmes de mes mots, maux en vagues , vague de mots, l’amer en mon être, noyé de mon eau salée coulant des mes yeux bleuté, et je me fracasse contre la roche, et je m’étale sur le tapis d’or, dors, si c’etait le cas, dehors, mechant de lui, tu sais ce qui est lui, et pourtant rien ne luis ! pas à moment, je n’aurai le repos, m’asseoir ne fut qu’un instant, sans arriere mot, sans arriere pensée, je suis un appel au secours, une corne de brume, dessus l’immensité de la mouvante mer d ecume, main tendue je m’enfonce, seul ma main est encore visible,
    trou obscur et beant, eclairé de la lune , je sombre dans le néant, dans la mer de larmes que mon ame ressent
    julie inspiree par ma peine et ton jolie poeme

    J'aime

  7. Gigi Guichemerre dit :

    Vagues à lames ou vagues à l’âme… Quel beau jeu de mots !
    Encore un très beau billet que je lis avec beaucoup de plaisir 🙂
    Avec toute ma tendresse et mon affection… Bisous du ❤ ma douce amie

    J'aime

  8. yinchris dit :

    Le poète est libre
    Comme ces vagues
    De liberté il est ivre
    Et non pas de remarques
    Sa pensée surf sur l océan
    Sans pour cela être dans le néant

    Aimé par 1 personne

vous pouvez ajouter un commentaire

Choisissez une méthode de connexion pour poster votre commentaire:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s